Idée recette anti-froid: Connaissez-vous ce plat judéo-tunisien ?


En ce temps de froid rien de tel qu’une bonne « Sahfa Lablabi ». Certes, cette soupe typiquement tunisienne à base de pois chiches, d’harissa et de cumin reste de loin l’allié numéro 1 des Tunisiens contre la vague de froid, mais, jadis, la « Bissara », prononcée aussi « Bichara » lui faisait de l’ombre. Ce plat judéo-tunisien était très apprécié, en hiver, dans les années 1950 et 1960 par les Tunisois, notamment dans le coin de la célèbre Rue des Tanneurs. Cette purée de fèves assaisonnée avec de l’harissa, du cumin, de l’ail et de l’huile d’olive faisait fureur dans les rangs de la classe populaire. On la mangeait durant la saison du froid pour se réchauffer et se remplir le ventre. On l’appelait « makelt ezzawali » (plat des pauvres) car il ne coûtait pas cher. D’autres gargotiers à l’instar de Théodore Chiche à Nabeul l’ajouter dans son bol de « Lablabi » pour le rendre plus onctueux. Gros plan sur recette atypique et nutritive !



Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 60 minutes


Ingrédients (pour 4  personnes)

  • 700 g de fèves sèches et/ou de févettes trempées la veille
  • 350 g de pommes de terre
  • 3 gousses d’ail
  • 2 cuillères à café d’harissa traditionnelle( hari’cumin)
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 Jus d’un citron
  • Sel
  • Poivre

Préparation

  • Éplucher les fèves trempées.
  • Couper en morceaux les pommes de terre épluchées avec l’ail pilé.
  • Les mettre dans une casserole
  • Ajouter 1,5 litre d’eau froide
  • Jeter les fèves dans la casserole.
  • Laisser cuire jusqu’à ce que les légumes s’écrasent sous la cuillère.
  • Déposer le tout dans un Blender (robot ménager) avec l’ail.
  • Mixer le mélange jusqu’à l’obtention d’une purée homogène.
  • Remettre le mélange (la purée) dans la casserole et la mijoter sur un feu très doux pendant 7 minutes.
  • Retirer du feu.
  • Ajouter le sel et le poivre, ensuite, assaisonner d’harissa et de cumin.

Ne jamais faire cuire le cumin car il devient amer.Arroser largement votre purée d’huile d’olive.

  • Goûter, puis, rectifier l’assaisonnement en ajoutant éventuellement un peu de jus de citron.
Un bol de Bissara accompagné d’un plat de variantes, un peu d’Harissa et de saumures d’olives. (Crédit Photo: Zied BOUZID – mangeonsbien.tn)

Servir chaud et bonne dégustation !

 

La « Bissara »: un excellent plat anti-froid (Crédit photo: Zied BOUZID – mangeonsbien.tn)

2 Commentaires sur “Idée recette anti-froid: Connaissez-vous ce plat judéo-tunisien ?

  1. Michèle MICALLEF says:

    Un des plats de mon enfance et de ma jeunesse en Tunisie et le plat préféré de mon papa avec un autre qui était fait avec des pieds d’agneau ou de veau et des haricots ou des pois chiches. Je ne me souviens plus trés bien.

  2. BELLAICHE HADDAD Désirée says:

    La Bissara de mon époque était cuisinée par certaines familles à Nabeul. Elle était plus populaire à Tunis et confectionnée de cette façon hormis les pommes de terre . Jamais vu mettre des pommes de terre, main certains mettaient des fèves préalablement trempées et des pois chiche ramollis à l aide de bicarbonate.
    Bien piquante , grâce à l’harissa elle protégait du froid.

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *