Le « rfiss tounsi » : un délice populaire presque oublié

Crédit photo: Capture d’écran d’une vidéo de « Ma cuisine *كوجينتي »


Il fut un temps où le « rfiss » se vendait à chaque coin de rue. C’était une époque où la médina grouillait de petites pâtisseries de quartier et d’ambulants tournés vers les friandises.

En ce temps, « takoua », « yoyo » et « harisset louz » étaient le régal incontournable que venaient compléter « halqoum » et « halwa » de toutes sortes.

 

populaire
Yoyo (Crédit photo: Hanene MABROUK – Copyright © mangeonsbien.com)

 

Le « rfiss » était similaire à la « takoua ». Toutefois, si ces deux friandises se présentent en boulettes de petite taille, leurs goûts différent puisque la takoua a une saveur de sésame très prononcée.

Pour sa part, le rfiss a un goût plus subtil. A base de pâte de dattes mêlée à de la semoule, le rfiss forme une boulette recouverte de grains de sésame et décorée avec un éclat d’amande, de noisette ou de cacahuète.

 

populaire
« Rfiss tounsi » vendu à Tunis (Crédit photo: Hatem BOURIAL – © Copyright mangeonsbien.com)

 

De manière totalement impromptue, je me suis retrouvé devant l’étalage d’un marchand de rfiss qu’on aurait dit sorti d’une autre époque.

Je n’en croyais pas mes yeux d’autant plus que tout dans son allure me renvoyait aux pâtisseries de la médina de mon enfance.

 

populaire
Un vendeur de « Rfiss tounsi » à Tunis (Crédit photo: Abdel Aziz HALI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

Me voici donc le regard gourmand, soupesant des yeux ce « rfiss tmar » qui demeure très populaire en Algérie.

Comme quoi les madeleines de Proust occupent parfois les coins de rues !


Un commentaire sur “Le « rfiss tounsi » : un délice populaire presque oublié

  1. Pingback: Abécédaire gourmand des pâtisseries tunisiennes - © mangeons bien

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!