Une autre soupe printanière : un bon « Foul mdammes » au cumin

Crédit photo: Hanene MABROUK – © Copyright mangeonsbien.com


Spécialité tunisienne réputée, le « Foul mdammes » (la recette) se décline dans plusieurs pays parmi lesquels l’Egypte et l’Algérie.

Cette soupe qui porte toutes les promesses du printemps n’est pourtant pas très usitée pendant le mois de Ramadan.

Le « Foul mdammes » et ses fèves vertes ne bénéficient pas des faveurs des jeûneurs et il est rare qu’on le propose durant le mois saint.

Peut-être est-ce du à l’absence de céréales dans cette préparation ou bien à sa digestion qui peut occasionner quelques lourdeurs.

 

 

Le fait est que le « Foul mdammes » ne règne pas sur nos tables à l’heure actuelle même s’il fera un retour en force avec l’Aid. On déclinera d’ailleurs les fèves selon plusieurs préparations dont la célèbre « chakchouka ».

Pourtant, cette soupe est fort nutritive et si facile à réaliser. Un jeu d’enfant qui consiste à faire bouillir des fèves vertes en ajoutant un citron, un peu de sel, de l’huile d’olive et de l’harissa.

Ensuite quelques pincés de cumin moulu donneront ses saveurs singulières à cette soupe à la fois légère par son bouillon et consistante par les fèves qui sont sa base.

Dans certaines familles, on sert cette soupe durant le Ramadan et pour en relever le goût, on ajoutera un soupçon de vinaigre.

C’est que le « Foul mdammes » a ses inconditionnels qui apprécient aussi les fèves grillées à la mode ancienne pour les croquer au cours des longues veillées du mois de Ramadan.


Articles dans le même thème:

« Foul mdammes »: un plat printanier et frugal – Par Hanene MABROUK


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *