Il était une fois le Domaine Saint-Joseph de Thibar: Grands Crus & liqueurs digestives

Crédit photo: delcampe.net


C’est le 24 octobre 1895 que les Pères Blancs, une congrégation religieuse catholique, se sont installés à Thibar.

 

Thibar
Une photo de groupe des religieux (Pères Blancs & Soeurs Blanches) du Domaine de Saint-Joseph de Thibar (Crédit photo: delcampe.net)

 

En fait, à cette date, le village de Thibar n’existait pas encore et ne naîtra qu’en 1901. Il empruntera son nom au site romain de Thibari (lis la notice ci-dessous) qui se trouve à proximité.

 

 

Les religieux catholiques se mirent vite au travail, fondèrent un orphelinat, une école primaire, un ouvroir de tissage et le fameux domaine de Saint-Joseph de Thibar.

 

 

Tournés vers l’agriculture, ils allaient cultiver la terre et, par exemple, développer la race ovine des noirs de Thibar et aussi cultiver la vigne et donner naissance à plusieurs Crus.

 

Thibar
Un Père Blanc du Domaine Saint-Joseph de Thibar montant un zébu (Crédit photo: delcampe.net)

 

Le nom de Thibar est associé aux vins et à quelques liqueurs digestives. Ainsi, les vins de Thibar, produits dans le domaine, allaient du Vieux Thibar au Muscat et au Cru particulier nommé Carthage et qui fut exporté vers la France.

 

 

La liqueur digestive connue sous le nom de Thibarine est également produite dans ce domaine. Tout comme la Thibar-Curaçao ! Ces deux liqueurs existent encore de nos jours et sont affinées dans les mêmes lieux.

 

 

En effet, depuis le départ des Pères Blancs durant les années 1970, les caves du domaine sont passés sous la gestion de l’Union coopérative des caves viticoles (UCCV), rebaptisée « Les Vignerons de Carthage », qui poursuit l’oeuvre des religieux catholiques.

 

 

Avec le Château Khanguet ou le Clos de Thibar, les caves ont produit des vins de grande qualité et continuent à le faire. Aux amateurs de retrouver la trace de ces Grands Crus du temps jadis et faire revivre l’écho d’une longue tradition née en 1895…


 

2 Commentaires sur “Il était une fois le Domaine Saint-Joseph de Thibar: Grands Crus & liqueurs digestives

  1. Pingback: Une start-up canadienne brasse de la bière au cannabis

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *