Le « Gazoul », l’or vert des Djerbiens

Masfouf djerbien parfumé au « Gazoul » – Crédits photo: Kamel TLILI – © Copyright mangeonsbien.com


J’aimerais vous parler d’une plante aromatique emblématique de Djerba, et que peu de gens, en dehors de l’île, connaissent.

Le « Gazoul » (ou « Yazoul ») est une plante sauvage qui pousse naturellement à Djerba, souvent au pied des oliviers (ail rose, également appelé ail sauvage  Nom scientifique: Allium roseum subsp. odoratissimum (Desf.) Murb.).

C’est une sorte d’ail sauvage, plante à mi-chemin entre le poireau et le fenouil sauvage, à l’odeur très prononcée mais agréable, rappelant celle de l’aneth, dont on consomme le bulbe et les feuilles.

 

Gazoul
Le « Gazoul », dit « Yazoul » (Source Photo: Le blog Jasmin et bougainvillée – Djerba la douce)

 

Le « Gazoul » ne peut pas être cultivé, on doit attendre que tombe la pluie pour qu’il jaillisse du sol, comme par miracle, et couvre les champs.

Si vous êtes à Djerba en cette saison, et après les dernières pluies, vous rencontrerez certainement, sur le bord de la route, des enfants agitant des bottes de « Gazoul » pour les vendre aux automobilistes.

 

Gazoul
Couscous au « Yazoul » (Crédits photo (creative commons) : Wajih Khalfallah)

 

Les Djerbiens sont très friands de cette plante avec laquelle ils parfument plusieurs mets, dont le « masfouf djerbien » (couscous au « Korrath », « Tazia », blettes et fanes de fenouil, dits « Hlawa » chez les Djerbiens), le « Hsou » et surtout la « Assida » (« Âaich bel Gazoul »).

 

Gazoul
« Hsou bel-Yazoul » (Crédits photo: Kamel TLILI)

 

Pour le conserver, on l’écrase au pilon et on lui ajoute de l’harissa, des épices (coriandre, carvi) et du sel.

En cette période de l’année, on en trouve souvent à l’entrée du marché de l’Ariana, chez les vendeurs de plantes aromatiques.

 

Gazoul
« Assida » au « Yazoul », dite  » Âaich bel-Gazoul » (Crédits photo: Mouna Guechai – Instagram)

 

Celui qui n’y a jamais goûté ne peut pas imaginer à quel point cette simple plante, qui pousse à l’état sauvage, peut parfumer un plat.


7 Commentaires sur “Le « Gazoul », l’or vert des Djerbiens

    • mm
      Abdel Aziz HALI says:

      Monsieur Mohsen,

      Relisez bien l’article:

      « Le « Gazoul » (ou « Yazoul ») est une plante sauvage qui pousse naturellement à Djerba, souvent au pied des oliviers (ail des ours, également appelé ail sauvage ou ail des bois, nom scientifique: Allium ursinum). », lit-on dans l’article.

      Cordialement.

  1. Pingback: Ces 15 aliments à bannir de votre réfrigérateur - Mangeons bien

  2. Tkitek says:

    Sobhan allah cette plante est magique et à des effets que moi j’ignore.
    Je voudrais vous faire partagé mon témoignage merveilleux ,car je connaissais un homme qui amait et désiré beacoup cette plante et après son enterrement soubhan allah ,soubhan allah ,cette fameuse plante poussa naturellement sur sa tombe,et uniquement la sienne.soubhanne allah.Paix en son âme allah yerhmou.

  3. Pingback: Armée de "hommidha", "terfesse", "gazoul" & "khobbiza", la Tunisie part à l'assaut du Bocuse d'Or !

  4. marco says:

    Le Yazoul n’est pas propre a Djerba uniquement mais aussi a la region de Mahdia ou il est utilisé dans un coucous unique et savoureux. couscous bil Yazoul et besbess ( les feuilles du fenouil)

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!