La Goulue, le Cosmos, le Hungaria & le Régent: un amour de « Macaroni Pescatori »

Crédit photo: © Bistro-Resto La Goulue


Si l’on me demandait quel a été mon plat favori ces dernières années, je répondrais assurément « Macaroni Pescatori ».

Ce véritable délice avait longtemps régné sur la carte généreuse et gourmande du Régent, l’une des meilleures tables du Tunis des années 1980.

En ce temps, la concurrence ne manquait pas et les bonnes tables étaient légion au centre-ville de Tunis.

Je pourrais citer parmi ces restaurants d’hier, le Cosmos, la Goulue ou le Hungaria. Chacun avait ses spécialités et tout le monde y trouvait son compte.

 

Régent
© Resto-Bistro La Goulue

 

Pour le Régent que tenaient Annie et Larbi Sghaier, les bons petits plats étaient innombrables et avaient les saveurs d’une entrecôte mexicaine, d’une sole farcie aux fruits de mer ou d’une fondue bourguignonne.

Toutefois, le Macaroni Pescatori avait un goût unique. Servi avec des calamars,des chevrettes et la marée du jour, ce plat de pâtes était à nul autre pareil.

 

Régent
Pasta pescatori (Crédit photo: Hanene MABROUK– © Copyright mangeonsbien.com)

 

Le secret? J’ai fini par le découvrir une trentaine d’années plus tard. Pas plus tard qu’hier !

Je me suis retrouvé nez à nez avec l’ancien maître d’hôtel du Régent qui m’a fait l’aveu du secret du chef.

La botte imparable consistant en un consommé de tête de mérou qui venait parfumer et donner sa texture fluide à la sauce tomate.

Le bouquet propre aux fruits de mer faisait le reste et donnait à ce Macaroni Pêcheur son label inimitable.

Les années passent et ce goût m’habite encore et un parfum fugace éveille parfois ce souvenir du Régent.

À chacun ses madeleines et sauce tomate pour tous! Sans oublier d’y ajouter ce soupçon de mérou qui fait toute la différence.


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *