« Melha ou Bnina » : les délices bienfaisants des graines de lin

Crédit photo: © EPA – delcampe.net


C’est une collation de toutes les nostalgies ! Nous y goûtions chez plusieurs marchands ambulants lorsque le quartier tunisois de Lafayette comptait encore une importante communauté juive.

Tout le monde achetait ces graines de lin, grillées et dorées à souhait. Elles portaient le nom gourmand de « Melha ou Bnina », ce qui dans le dialecte tunisien signifie « Salée et délicieuse ».

 

bnina
Graines de lin (Crédit photo: © shutterstock)

 

Croquantes et nutritives, ces graines de lin se vendaient alors chez les épiciers traditionnels. Il suffisait de demander cent grammes de « katten », le nom des graines de lin en arabe, pour repartir avec de quoi concocter une collation. Une pincée de sel, un soupçon d’huile et le tour était joué !

Aujourd’hui, les graines de lin continuent à bénéficier des faveurs des Tunisiens. Si la recette de « Melha ou Bnina » est relativement oubliée, celles qui consistent à ajouter des graines de lin dans une salade ou les déguster avec de la ricotta, ont le vent en poupe.

Dans tous les cas, le « katten » est un aliment à recommander pour ses vertus nutritives. Riche en oméga 3 et en fibres, il se prête à tous les caprices nostalgiques ou gourmets.

A consommer sans modération !


Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!