Une pizza chez Memmi aux saveurs anchois & nostalgie

Photo principale: La camionnette de la boulangerie Memmi


A l’origine, il n’y avait qu’un entrepôt et c’est là qu’avec patience et méthode, Jeannot Memmi allait créer l’une des boulangeries les plus réputées de Tunis.

 

Memmi
À gauche sur la photo, Jeannot Memmi (Crédits photo: Henri TIBI – harissa.com)

 

Aujourd’hui, l’ancien entrepôt recouvert de tuiles n’est plus là mais la boulangerie Memmi est solide au poste et brasse une énorme clientèle, venue goûter aux saveurs de son pain, au croquant inimitable de ses kakis et à la pizza de la maison, toujours imitée et jamais égalée.

Chez Memmi, de nos jours encore et depuis plus d’un demi-siècle, la pizza est une incontournable institution. Tendre à souhait, avec une pâte qui a pris le temps de lever et absorber les effluves de tomates, d’oignons et d’anchois, la pizza se vend au détail dans une atmosphère de presse perpétuelle.

 

Memmi
La façade de la boulangerie Memmi (Crédits photo: Hatem BOURIAL – mangeonsbien.com)

 

Les plateaux de pizza arrivent jusqu’au comptoir dans une noria de gestes précis qui commencent aux fourneaux et se poursuivent lorsque le préposé à la coupe vous aide à choisir votre pièce.

 

Memmi
Un plateau de pizza chez Memmi. (Crédits photo: Hatem BOURIAL – mangeonsbien.com)

 

Tous les regards convergent vers le plateau qui sort tout droit du four et arrive sur l’étalage avec sa pizza encore fumante et imprégnée de tous les effluves.

 

Memmi
Un employé de la boulangerie Memmi en train de découper un morceau de pizza. (Crédits photo: Hatem BOURIAL – mangeonsbien.com)

 

En deux temps, trois mouvements, les pizzas sont découpées, vendues, emballées et dégustées sur le pouce à grand renfort de coups de dents et les babines rougies par la tomate fraîche. Chez Memmi, c’est ainsi et, depuis des générations, les mêmes gestes se sont perpétués avec des acteurs différents mais un rituel intact.

 

Memmi
Un morceau de pizza prêt à être servi (Crédits photo: Hatem BOURIAL – mangeonsbien.com)

 

Avec son associé Hamouda qui a pris le relais, Jeannot Memmi a fondé une véritable tradition qui perdure. Lui qui doit aujourd’hui vivre une retraite heureuse du haut de ses 80 ans, nous a laissé un legs précieux: ce goût incomparable de pizza mêlant ses saveurs uniques à toutes nos nostalgies.

P.S.: Cet article est dédié à Nina Madar, camarade de classe et amie de toujours.


5 Commentaires sur “Une pizza chez Memmi aux saveurs anchois & nostalgie

  1. Madar Nina says:

    Je suis Nina Madar gerante et proprietaire de 50/100 de la Boulangerie Memmi 25/100 a l heritier de Jeannot Memmi et 25/100 Adel khatrouch. Je vous remercie pour cet article sur cette pizza ancestrale ! C est le pere de Jeannot Memmi le fondateur! Je remercie pour la dedicace qui m a fait chaud au coeur car je me suis appliquee a la mort de mon pere Carlo Madar a moderniser la boulangerie et a assurer l emploi des ouvriers a minimum 25 ans d anciennete . Je remercie Hamouda pour son aide. W mon pays Tahya Touness !!!!!!!

  2. Wassim says:

    Elle nous rappelle La fameuse pizza palermitaine qu’on appelle Sfincione en Italie (la version MEMMI est sans fromage)
    Elle tire son nom du mot « sfenj » en arabe qui signifie éponge nous rappelant sa pâte aérée et souple à souhait !

  3. Pingback: Chez Boukaouana: citronnade, orgeat & 'sohlob' qui respirent l'Espérance

  4. Pingback: "Fafa", ce Tunisien qui fait la meilleure pizza de France

  5. patrick bejaoui says:

    pizza memmi quel regal c est mon enfance qui defile devant moi j habitai avenue de londre c etait a deux pas de chez moi on fesait la queue pour cette fameuse pizza
    mon dieu que c etait bon

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *