La « chakchouka » du Pessa’h d’après la tradition juive à Nabeul

Crédit Photo: Zied BOUZID – © Copyright mangeonsbien.com


Depuis hier soir et jusqu’au jeudi 16 avril 2020, nos compatriotes de confession juive célèbrent Pessa’h (la Pâque en hébreu), une des trois fêtes de pèlerinage du calendrier juif. On vous fait découvrir, vidéo à l’appui, la recette de l’emblématique « chakchouka du Pessa’h », le plat préféré des membres de la communauté juive de Nabeul et qui se mange avec la « matsa » (un pain azyme à base de pâte non levée et non fermentée-Ndlr).


 

 


Catégorie: entrée/suite, plat traditionnel juif

Temps de préparation: 15′

Temps de cuisson: 45′


 

chakchouka
Crédit photo: Zied BOUZID – © Copyright mangeonsbien.com

 


Ingrédients

Pour 4 personnes


  • 4 petits oignons émincés
  • 2 carottes râpées
  • 4 cœurs d’artichauts coupés en morceaux
  • 4 morceaux de chou-fleur
  • 2 Tomates fraîches écrasée
  • 2 Piments frais finement coupés
  • 2 saucisses de merguez coupées en morceaux (facultatif)
  • 2  cuillères à café d’harissa traditionnelle
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de coriandre (tebel)
  • 1 pincée de grains de fenouil en poudre (besbes)
  • Sel et poivre
  • 2 œufs

Préparation

Étape par étape

  • Démarrer la cuisson à feu vif.
  • Faire dorer dans l’huile les oignons 2 à 3 minutes.
  • Ajouter les carottes râpées, les artichauts, ensuite, la choux fleur.
  • Laisser le mélange mijoter pendant 5 minutes.
  • Incorporer ensuite les morceaux de tomate et de piments.
  • Laisser cuire à couvert sur feu très doux.
  • Mouiller à fur et à mesure, sans excès.
  • Ajouter les épices (fenouil et coriandre) et le merguez, ensuite, des que la préparation est faite ajouter les œufs à la coque.

 

chakchouka
Crédit Photo: Zied BOUZID – © Copyright mangeonsbien.com

 

Votre « chakchouka » est prête: bon appétit à tous et « hag Pesssa’h sameah » !


Articles dans le même thème:

Un avant-goût du Pessa’h: « Guizata » à l’eau de fleur d’oranger – Par Hanene MABROUK


 

5 Commentaires sur “La « chakchouka » du Pessa’h d’après la tradition juive à Nabeul

  1. Pingback: Tradition juive: qui dit Pessa'h, dit "Matsa" ! - Mangeons bien

  2. Pingback: Les bienfaits peu connus d'une soupe au chou-fleur

  3. Pingback: Une autre soupe printanière : un bon "Foul mdammes" au cumin

Répondre à Bernard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!