Toute la vérité sur le restaurant japonais qui vend de la viande humaine

Crédits photos: snopes.com


Ces derniers jours, plusieurs sites web internationaux (milenio.com, wegossipgh.com, netizensdaily.com, steemit.com et okd2.com) ont relayé une information plus que surprenante pour ne pas dire choquante: un restaurant tokyoïte aurait proposé à ses convives des menus à base de « chair humaine » !

« Dans la ville de Tokyo, on peut visiter le premier restaurant au monde qui offre légalement de la viande humaine. Un restaurant effrayant surnommé « Resoto ototo no shoku ryohin », qui signifie en anglais « Le Frère comestible », ouvert au public japonais et du monde entier, et qui propose à ses clients un menu varié avec des prix allant de 100 jusqu’à à 1000 euros (le plat à chair humaine le plus cher serait de 1193 dollars américains) », lit-on dans milenio.com, un des principaux journaux nationaux au Mexique.

 

humaine
Les photos utilisées pour la promotion du jeu vidéo Resident Evil 6 (Crédits photo: neatorama.com)

 

Les différents sites d’information affirment que le restaurant est très populaire auprès des touristes. D’ailleurs, selon les articles parus dans steemit.com et wegossipgh.com, un touriste argentin qui aurait dîné dans le « Resoto ototo no shoku ryohin » affirme que:

« La chair humaine avait un goût de porc mais qu’elle était plus dure. La ténacité dépendait en fait de la partie du corps dont la viande provenait. », explique-t-il.

 

humaine
L’une des photos utilisées pour la promotion du jeu vidéo Resident Evil 6 (Crédits photo: Picky Glutton – kotaku.com)

 

On a également rapporté que la chair humaine provient de personnes qui ont autorisé la vente de leur chair à travers la signature d’un document. Ainsi, lorsque les personnes qui ont permis à leurs corps d’être utilisés à cette fin meurent, leurs corps sont traités de manière à les empêcher de se décomposer. Et chaque cadavre est vendu pour près de 30.000 euros.

Plus glauque que ça, tu meurs !

Buzz autour d’un canular de mauvais goût !

En juillet 2016, un site web d’un « journal satirique » espagnol appelé lavozpopular.com a publié une histoire sur « Le Frère comestible ». Le faux article de « La Voz Popular » a été combiné avec des éléments d’un poisson parlant d’avril 2016 (sur le soi-disant «gargote de nouilles à chair humaine») publiée sur le blog Benjaminfulfoard et des photographies d’accessoires créés pour promouvoir le jeu vidéo de zombies Resident Evil 6 (qui étaient reprises dans un autre « hoax » publié par le site web news.states-tv.com, en 2017) afin de faire avancer l’histoire fabriquée de toute pièce, souligne le site snopes.com.

 

humaine
Les photos utilisées pour la promotion du jeu vidéo Resident Evil 6 (Crédits photo: neatorama.com)

 

Il a fallu attendre la date du 29 novembre 2017 pour que le site web mexicain verne.com finisse par démystifier ce canular de très mauvais goût:

« Il n’y a pas de restaurant à la périphérie de Tokyo qui sert la chair humaine, ni de législation au Japon qui autorise les pratiques cannibales. Plusieurs médias ont reproduit cette fausse information dans leurs éditions Web (…).

Il est également indiqué qu’au Japon, il est légal de manger de la chair humaine depuis 2014 (…).

L’information n’a pas de source fiable, et elle est reproduite encore et encore presque textuellement. La seule source citée dans la plupart des publications est un touriste argentin qui s’est rendu au présumé restaurant et a préféré ne pas révéler son identité.

Verne a consulté un représentant de l’ambassade du Japon au Mexique, qui ne savait pas que cette information circulait sur Internet et la décrivait comme «complètement absurde» (…). Il a également nié que la législation japonaise autorise le cannibalisme. », précise le site web mexicain.

Réalisant qu’il s’agissait d’un vilain hoax, la station de radio nationale du Royaume-Uni, talkradio.co.uk a préféré retirer la fausse information de son site… Ce qui n’est pas le cas des autres sites cités au début de notre article. Comme quoi, la culture du Buzz (cette gangrène de ce début du XXIe siècle-Ndlr) n’est pas une exclusivité tunisienne.


Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *