Sur Facebook: tollé général, dérision & satire autour du « Laablabi » d’Alain Ducasse

Crédit photo: academiedugout.fr


Décidément, la cuisine tunisienne séduit au delà de nos frontières comme en témoignent les articles publiés sur notre « chakchouka » nationale (The New York Times, The Washington Post et The Guardian) ou mettant en relief la « mhamssa » sur le site du quotidien new-yorkais.

C’est autour désormais du « Lablabi » pour faire parler de lui et ce à travers une recette revisitée par le grand chef multi-étoilé, Alain Ducasse, extraite de son ouvrage culinaire « Grand Livre de Cuisine Méditerranée » (Les éditions Alain Ducasse), et publiée sur sa plateforme l’Académie du Goût.

 

laablabi
Le « Grand Livre de Cuisine Méditerranée » d’Alain Ducasse (Crédit photo: messageries-adp.com)

 

Les réactions des Facebookeurs tunisiens ne se sont pas fait attendre. C’est le cas avec Kais Hassainiya qui était l’un des premiers à relayer l’info à travers un statut satirique sur son profil.

 

 

En revanche, Hishmam Ben Khamsa s’est indigné de cette appropriation du notre lablabi surtout en l’orthographiant avec deux « a » et en lui affectant un déterminant féminin.

 

 

Idem pour Samia Belaounia qui a rendu hommage à « Ould Ahnifa », un ancien ténor du lablabi à Tunis, et dont une telle nouvelle ne peut, selon elle, que le faire « retourner dans sa tombe ».

 

 

De son côté, Rim Denguezli a partagé le statut de Kais Hassainiya en criant ironiquement au sacrilège.

 

 

Un avis sérieusement partagé par Mohsen Bensassi qui a publié le commentaire suivant:

 

 

Quand à notre sympathique collègue Cyrine Ben Saad, une telle recette est un signe de la « fin du monde » après avoir partagé le statut de Hajer Boujemaa, qui — avec beaucoup de dérision — a appelé nos concitoyens à descendre dans la rue pour protester.

 

 

Et pour ne pas conclure, Slim Kamoun n’exclut pas un jour de voir le fameux sandwich lablabi de Bizerte, dit « casse-croûte lablabi », subir les affres d’un « plagiat » culinaire.

 

 

Manifestement, avec les internautes tunisiens, le message est clair et net: ne touchez pas à notre lablabi !

 


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *