La viande rouge serait derrière la mort prématurée d’une personne sur 10


Incroyable, mais vrai ! La consommation de viande rouge pourrait accroître de 10 % le risque de mortalité précoce. C’est ce qu’affirme le résultat d’une étude réalisée par l’Ecole de médecine de Harvard, qui a suivi quelque 100.000 personnes pendant 28 ans.

Toute dose supplémentaire de 85 g de viande rouge par jour (un steak tous les deux jours) augmenterait de 18 % le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire et de 10 % celui de mourir d’un cancer, d’après les conclusions de cette étude.

Pour la viande traitée (saucisse, bacon, etc.), c’est encore pire : de petites quantités journalières augmentent le risque de mortalité précoce de 20 %.

« Le gouvernement britannique s’est vu conseiller, le lundi 12 mars, de réduire la consommation recommandée de viande rouge à 42 g par jour, soit un gros steak par semaine (la consommation en Grande-Bretagne est aujourd’hui de 70 g par jour). Les volailles, le poisson, les légumes ou les céréales seraient des aliments plus sains. », fait savoir le quotidien britannique « The Daily Telegraph » dans son édition du 14 mars 2012 à travers la rubrique « HOT NEWS », page 8.

 

viande
Le coupon de l’article paru sur les colonnes du journal « The Daily Telegarph » le 14 Mars 2012, dans la rubrique « HOT NEWS », page 8.

 

La viande rouge serait cancérogène, selon l’OMS

Dans un autre registre, en 2015, le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’agence de l’Organisation mondiale de la Santé spécialisée sur le cancer, avait évalué, la cancérogénicité de la consommation de la viande rouge et de la viande transformée.

 

mouton
Des côtelettes de mouton sur le gril (Crédit Photo: la-viande.fr)

 

Si le CIRC avait classé la viande transformée (jambon, charcuterie, saucisses ou viandes en conserve) comme cancérogène, également, la viande rouge n’a pas été totalement blanchie.

« Après avoir soigneusement examiné la littérature scientifique accumulée, un Groupe de travail de 22 experts venus de 10 pays différents, réuni par le Programme des Monographies du CIRC, a classé la consommation de la viande rouge comme probablement cancérogène pour l’homme (Groupe 2A), sur la base d’indications limitées selon lesquelles la consommation de viande rouge induit le cancer chez l’homme, soutenues par de fortes indications d’ordre mécanistique militant en faveur d’un effet cancérogène. », lit-on dans un communiqué de presse du Centre international de Recherche sur le Cancer (CICR) datant du 26 octobre 2015 (voir-ci-dessous).

 

 

L’agence de l’OMS spécialisée sur le cancer a, en effet, pointé du doigt, essentiellement, une association observée avec le cancer colorectal ainsi que d’autres associations pour ce qui concerne les cancers du pancréas et de la prostate, souligne le communiqué.

Devant de tels constats, mieux vaut consommer la viande rouge avec modération !


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *