Le piment rouge (fort), un atout contre l’obésité & le cancer

Crédit photo: Anis KALAI – © Copyright mangeonsbien.com


Décidément, les recherches scientifiques sur le piment rouge (fort) ne finissent pas de nous surprendre comme en témoigne une étude [1] parue dans la revue « International Journal of Obesity » qui prouve que les individus consommant le plus de piment ont moins de chance d’être en surpoids.

 

fanes
Piments rouges séchés et têtes d’ails (Crédit photo: Zied BOUZID– © Copyright mangeonsbien.com)

 

En effet, nous apprenons que des essais cliniques et des études réalisées sur les animaux ont révélé que le fait de manger du piment rouge (fort) contribue à la réduction des apports en favorisant l’augmentation des dépenses énergétiques.

Ainsi les propriétés du piment fort pourraient lui procurer un rôle dans la prévention de l’obésité.

 

piment
Une photo de piments de Cayenne au marché central de Tunis. (Crédit photo: Anis KALAI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

Cette nouvelle étude s’est basée sur les données de la « China Health and Nutrition Survey » (C.H.N.S.) qui ont évalué pendant environ 9 ans l’impact de la consommation de nourriture pimentée sur le surpoids et l’obésité de 12.970 personnes.

Et les résultats étaient plus que stupéfiants. Par exemple, le risque de surpoids ou d’obésité était diminué de 27%  chez les personnes ayant consommé plus de 50 g/jour de piment rouge (fort) par rapport à ceux qui n’en consomment pas.

 

Piment
Des guirlandes de piments rouges séchés accrochées sur le mur du patio de la Maison. (Crédit photo: Zied BOUZID– © Copyright mangeonsbien.com)

 

En revanche, l’étude ne révèle pas une liaison directe de cet effet minceur du piment avec des apports énergétiques plus faibles. À en croire les chercheurs, c’est l’effet thermogénique de la capsaïcine qui serait derrière l’augmentation des dépenses énergétiques.

D’ailleurs, la capsaïcine, molécule donnant le goût piquant au piment rouge ou vert, a toujours été le principal argument de vente des produits minceur à base de piment vu ses propriétés qui permettent l’augmentation de la thermogénèse.

 

Un anti-cancer par excellence

Parallèlement, selon une étude [2] menée par le chercheur Sanjay Srivastava de l’Université de l’Ecole de Médecine de Pittsburgh, en l’administrant à « des souris atteintes du pancréas, la capsaïcine a pour effet de tuer les cellules cancéreuses par apoptose, ce qui réduit significativement la taille des tumeurs », fait-il savoir.

 

piment
Piments rouges (Crédit photo: Anis KALAI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

Toujours d’après le scientifique, l’action destructrice de la capsaïcinen ne cible que les cellules malignes et n’affecte pas les cellules saines.

Enfin, il reste à rappeler que le piment fort a toujours été catalogué comme un légume aux multiples vertus notamment par le biais de son composant actif, la capsaïcine qui permet de baisser de la mortalité et de réduire les risques de rhinite tout en augmentant la force musculaire.

 

Jazi
L’harissa traditionnelle (Crédits photo: Anis KALAI– Copyright © mangeonsbien.com)

 

Ajoutons que la paprika et l’harissa voire même le piment comme toutes les épices sont fortement antioxydants et basifiants. Vous êtes maintenant avertis… N’hésitez pas donc d’intégrer les aliments pimentés dans votre régime.


Sources:

[1] – Chilli consumption and the incidence of overweight and obesity in a Chinese adult population – By Z Shi, M Riley, A W Taylor & A Page – International Journal of Obesity 41, 1074–1079 (31 March 2017)

[2] – Rebecca Liu, Sanjay Srivastava – Meeting of American Association for Cancer Research, Washington – 04/04/2006.


Articles dans le même thème:

Fête de l’Harissa & du Piment: en route pour un weekend piquant à Nabeul – Par Communiqué de Presse

Comment se prépare une harissa traditionnelle ? – Par Abdel Aziz HALI

Imed Attig, l’Indiana Jones de l’harissa ! – Par Abdel Aziz HALI

Rafik Jazi, alias « Khlila »: l’Empereur de l’Harissa nabeulienne – Par Abdel Aziz HALI

Street food: « Slata méchouia », « Khobz tabouna » & poissons grillés au marché de Nabeul – Par Hanene MABROUK


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *