En avant pour la 2e édition du Festival de la grenade à Testour

Crédits photo: Anis KALAI – Copyright © mangeonsbien.com


La ville de Testour accueille à partir d’aujourd’hui jusqu’au 15 octobre 2017, la 2e édition du Festival de la grenade (« مهرجان الرّﻣّﺎﻥ بتستور », en arabe) dans les locaux de la Maison de la Culture, ex-demeure de la célèbre chanteuse judéo-tunisienne, Habiba Msika: un évènement organisé par l’Association de la sauvegarde de la ville de Testour (A.S.V.T.) en collaboration avec le bureau local de l’Union tunisienne de l’agriculture et le pêche (U.T.A.P.) et le Commissariat régional du développement agricole de Béja (C.R.D.A.).

 

grenade
L’affiche du Festival (Crédits photo: مهرجان الرّﻣّﺎﻥ بتستور – Facebook)

 

L’ouverture de ce festival a été amorcée ce jeudi 12 octobre dans le patio de la somptueuse Maison de la Culture de Testour de style andalou avec un concert musical animé par une chorale de « malouf » tunisien suivie de conférences ayant pour thème la grenade ainsi qu’une exposition.

 

grenade
Une chorale de « malouf » tunisien dans la Maison de la Culture, ex-demeure de la célèbre chanteuse Habib Msika, à Testour, le 12 octobre 2017. (Crédits photo: مهرجان الرّﻣّﺎﻥ بتستور -Facebook)

 

Ainsi durant quatre jours, les amateurs de ce fruit automnal auront l’occasion d’acheter des grenades qui défient toute concurrence (un marché directement du producteur au consommateur) sans oublier une visite guidée de vergers de grenadiers pour découvrir sur place les différentes variétés de ce fruit aux multiples vertus.

 

 

Pour les passionnés de l’art culinaire, plusieurs variétés de pâtisseries andalouses à base de grenade (Ex: le fameux « mesfouf » de Testour), ainsi que des spécialités locales (Ex: « sfenj », « brick hlou », etc.), des pots de confitures et de marmelades et des jus de grenade frais seront exposés au grand public pour dégustation.

 

 

Les organisateurs ont également prévu des conférences scientifiques autour de l’exploitation de la grenade dans la région, des ateliers d’échanges, des rencontres B To B (Business to business) entre des producteurs et des exportateurs,  des tables rondes, et des animations artistiques, etc…

 

 

Située dans le gouvernorat de Béja, la ville de Testour fournit 20% de la production nationale tunisienne de ce fruit saisonnier. À visiter et à revisiter !


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *