« Assida bidha » & « Robb » (mélasse) de figue de Barbarie préparé sur un feu de bois

Crédits photo: Abdel Aziz HALI – © Copyright mangeonsbien.com


À la « chakchouka », au « zgougou », au miel, à la mode des Beys ou mixte (« chakchouka & qlaya »), l’ « assida » se décline en plusieurs variétés, selon les goûts et les humeurs. On vous propose, aujourd’hui, une recette de bouillie à base de farine de blé et de semoule extra-fine arrosée au « Robb » (mélasse) de figue de Barbarie préparé sur un feu de bois. C’est l’ « assida » préférée des Mahdois au petit déjeuner. Bonne découverte !


Avec 600 mille hectares de cactus en Tunisie, du mois d’août jusqu’à octobre, plusieurs régions récoltent les figues de Barbarie: Kairouan, le Cap Bon, l’arrière pays de Mahdia et surout dans le gouvernorat de Kasserine où on dénombre 83 mille hectares de ces cultures, dont 25 mille sont situées dans la seule zone de Zelfene, et produit annuellement 100.000 tonnes de fruits.

 

Robb
Des figues de Barbarie (Crédit photo: Anis KALAI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

Le « hindi » (figue de Barbarie en dialecte tunisien) est vendu par des femmes et des enfants, soit au Kg dans des sachets en plastique, soit dans des pots en plastique pour plantes ou dans des boîtes moyennes de peintures vides.

 

Les vertus des figues de Barbarie

Selon les variétés, la figue de Barbarie se présente en différentes couleurs (rouge, orange, mauve, violet et vert). Mais grâce à sa capacité de survie dans des conditions extrêmes, la figue de barbarie a développé des propriétés exceptionnelles. Son huile très rare riche en vitamine E et acides gras essentiels possède de remarquables vertus anti-oxydantes et anti-radicalaires.

 

Robb
Des figues de Barbarie épluchées(Crédit photo: Anis KALAI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

D’ailleurs, jadis, les guérisseurs marocains l’utilisait pour gommer les cicatrices. On dit que la figue de Barbarie donne un magistral « coup de fouet » à la peau pour restructurer les tissus cutanés du visage et du cou avec fermeté et tonicité. De texture légère et non grasse, cette puissante anti-vieillissement  régénère les cellules et répare les fibres de collagène et d’élastine. Elle est, également, utilisée comme anti-inflammatoire, antivirale, antibactérienne, anti-oxydante (le stress), anti-ulcère, antidiabétique (diabète type 2), antirides (elle contient la vitamine E), anti-cancer, cicatrisante et pour faire diminure le cholestérol et l’obésité.

 

Robb
Une bouteille de « Robb (mélasse) de figue de Barbarie préparée sur un feu de bois (Crédit photo: Abdel Aziz HALI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

À Hiboun, une localité de Mahdia, on produit à partir du fruit une excellente mélasse préparée sur un feu de bois, dont le litre coûte 15 dt. Tout simplement magique !


La recette


Catégorie: petit déjeuner, plat traditionnel

Temps de préparation: 5’

Temps de cuisson: 20’


Ingrédients

Pour 4 personnes

  • 300 g de semoule fine
  • 100 g de farine de blé
  • Pincée de sel
  • Eau
  • Huile d’olive (de préférence extra-vierge)
  • « Robb » (mélasse) de figue de Barbarie préparé(e) sur un feu de bois

Préparation

  • Verser 3 verres d’eau dans la marmite.
  • Ajouter le sel.
  • Introduire la semoule et la farine.
  • Bien mélanger afin d’éviter la formation de grumeaux.
  • Mettre sur un feu moyen.
  • Remuer sans arrêt avec une spatule en bois ou un fouet.
  • Ajouter un verre d’eau quand la bouille devient épaisse.
  • Répéter la tache trois fois afin d’assurer une bonne cuisson de la semoule.
  • Retirer du feu quand la bouillie commence à faire des éruptions tel un volcan.
  • Verser la bouillie à partir de la marmite dans des assiettes creuses.

 

Assida
Crédits photo: Hanene MABROUK – Copyright © mangeonsbien.com

 

  • Arroser d’huile d’olive extra-vierge.
  • Mouiller les doigts avec de l’eau.
  • Creuser un trou au centre de la bouillie.
  • Verser le « Robb » (mélasse) de figue de Barbarie dans le crevasse.

 

Robb
« Assida bidha » au ‘Robb » (mélasse) de figue de Barbarie (Crédit photo: Abdel Aziz HALI – © Copyright mangeonsbien.com)

 

Bon appétit !


Articles dans le même thème:

« Assida bidha » au miel: cette Blanche-Neige tant convoitée au Mouled – Par Hanene MABROUK

« Assida bel-chakchouka »: le plat préféré au petit déjeuner dans le Sud tunisien – Par Hassen FALEH

« Assida » panachée au duo « qlaya » & « chakchouka » – Par Fatma JAZI-BABAY, alias « Tati »

Mouled 2017: doit-on se méfier du « zgougou » contaminé à l’Aflatoxine B1? – Par Hanene MABROUK

En Tunisie, qui dit Mouled, dit « assidet zgougou » ! – Par Hanene MABROUK

« Assidet El Bey »: un arc-en-ciel de saveurs – Par chef Syrine GUETTAT


 

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *