L’Angola sacrée championne du monde 2017 de couscous à San Vito Lo Capo, la Tunisie glane le prix du jury populaire !


L’équipe angolaise, dirigée par le chef Helt Arujo, a remporté, hier, dans le village de pêcheurs de San Vito Lo Capo, en Sicile (Italie), le championnat du monde de couscous en glanant dans la foulée le prix du jury technique ainsi que celui de la meilleure présentation et ce dans le cadre de la 20ème édition du Cous Cous Fest, qui s’est déroulée du 15 au 24 septembre 2017.

 

 

En revanche l’équipe tunisienne, composée par le duo chef Bilel Wechtati (Restaurant Le Baroque) et chef Taïeb Bouhadra (Restaurant El Ali), peut se consoler avec le prix du jury populaire du meilleur couscous. Tandis que, le Sénégal a remporté le prix du meilleur plat original.

 

 

Malheureux finalistes, lors de la précédente édition, les Angolais succèdent ainsi à la Palestine qui a été sacrée en 2016 grâce aux chef Elias Bassous et chef George Srour.

Il reste à rappeler que la Tunisie avait déjà remporté à 4 reprises le titre de champion du monde de couscous, selon le palmarès de cette compétition internationale:

  • 1998 (la première édition de ce concours): avec le trio chef Abdelhamid Alaya, chef Faouzi Souissi et chef Messaoud Berhouma.
  • 2000: avec le duo chef Lotfi Yacoubi et chef Mongi Slama
  • 2004: avec le duo chef Mimoun Arroum et chef Abdallah Messai
  • 2010: avec le duo chef Arouie Haier et chef Ali Mzoughi

 

10 pays participants au championnat du monde

Au total dix pays, y compris la Tunisie, ont participé cette année à ce concours:

  • L’Italie représentée par le trio de chefs Peppe Alongi du restaurant « La Cambusa »(San Vito lo Capo), Paolo Romeo (Gènes) et Marco Volpin (Messine): tous les trois sélectionnés lors des championnats italiens « BiaCouscous ».
  • L’Angola avec le chef Helt Araujo, jeune promesse de la cuisine angolaise et président de l’Académie Angolaise de Gastronomie, et chef Ricardo Braga.
  • La Côte d’Ivoire avec le chef Abibata Konate, connu à Palerme sous le pseudonyme « Mamma Africa » surtout pour son engagement humanitaire vis-à-vis les migrants en provenance du Burkina Faso, l’un des pays les plus pauvres du continent africain.
  • La France avec le couple de chefs Mohammed, alias ‘Momo » et Selma Herbi du restaurant « Le Grain de Folie » à Bailleul au nord de l’Hexagone.
  • Israël avec chef Boaz Cohen du restaurant « Eucaliptos » à Jérusalem (Al-Qods en arabe).
  • Le Maroc avec chef Zahira Fenouri, née à Casablanca et grandi à Turin, qui s’est classé deuxième au Masterchef Maroc.
  • La Palestine avec chef Shady Hasbun, qui dirige à Arezzo, dans la région Toscane, le restaurant “Le rotte ghiotte” (les itinéraires délicieux) offrant des recettes de toute la Méditerranée.
  • Le Sénégal avec chef Mareme Cisse qui dirige le restaurant « Ginger People & Food », au centre-ville historique de la ville d’Agrigento en Sicile.
  • Les États-Unis avec le chef new-yorkais, Marc Murphy, propriétaire de la chaîne de restaurants « Benchmarc » et chroniqueur vedette de l’émission culinaire « Chopped », un programme à succès de la chaîne TV « Food Network ».
  • La Tunisie avec chef Bilel Wechtati (restaurant Le Baroque) et chef Taïeb Bouhadra (restaurant El Ali).

 

Angola
L’équipe tunisienne, le 22 septembre 2017, après leur victoire face à la Côte d’Ivoire en demi-finale. (Source Photo: Cous Cous Fest)

 

Le jury technique de ce championnat du monde 2017 était composé par:

  • Joe Bastianich (Président du jury): entrepreneur américain d’origine italienne, partenaire et fondateur d’Eataly Usa. Il est aussi connu en Italie grâce à aa participation en tant que membre de jury de « Masterchef Italia ».
  • Stefania Berbenni: journaliste au magazine « Panorama ».
  • Choumicha Chafay:  le chef le plus populaire du monde arabe et protagoniste d’un programme de cuisine sur la télévision marocaine.
  • Fiammetta Fadda: vice-président de l’Académie de cuisine italienne de Milan et éditeur pour le mensuel « La Cucina Italiana ».
  • Roberto Giacobbo: présentateur du programme télévisé « Voyager » sur Rai 2.
  • Chiara Maci: bloggeuse sur la plateforme « Sorelle in pentola » et son propre blog « Chiara Maci ».
  • Fabrizio Nonis: journaliste et chroniqueur sur divers programmes dont « La Prova del Cuoco » et « BEKéR – On Tour » sur la chaîne TV « Gambero Rosso » du bouquet Sky Italia.
  • Lorenzo Tondo: collaborateur avec le quotidien britannique « The Guardian ».
  • Enzo Vizzari: rédacteur et le créateur de la rubrique « le guide dell’Espresso » dans le quotidien italien « La Repubblica ».
  • Enzo Battaglia, Giovanni Torrente, Claudio Sadler et Nino Graziano: représentants des associations “I Ristoranti d’Italia” et “I Vini d’Italia”.

Le « Cous Cous Fest » est considéré comme un Festival International de l’intégration culturelle.

Le festival, maintenant dans sa 20e édition, a attiré des milliers de personnes, avec un programme riche en , impliquant les plus grands protagonistes de la cuisine italienne. Cette année a établi un record de présence, avec la vente de plus de 70.000 billets pour la dégustation, ainsi qu’avec l’accréditation d’une cinquantaine de journalistes pour couvrir l’événement. Au total, environ six tonnes de couscous ont été utilisés.

Avec plus de 120 exposants, dans le Cous Cous Fest se croisent diverses cultures, langues et religions au nom du multiculturalisme et de la diversité culturelle et de l’intégration, à travers le vecteur de la gastronomie.


 

3 Commentaires sur “L’Angola sacrée championne du monde 2017 de couscous à San Vito Lo Capo, la Tunisie glane le prix du jury populaire !

  1. Pingback: Pourquoi l'Angola est la championne du monde de couscous 2017 ? Le jury technique s'explique... - mangeons bien

  2. Bouaouina Kamel says:

    L’Angola n’a pas de tradition en couscous . La Tunisie est championne du monde. 5000 siciliens ont voté pour notre couscous . Bravo aux Chefs Bilel Wechtati et Taieb Bouhadra

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *