Aux origines d’un dessert légendaire: les « brownies » aux noix, plus recette


Et si vous essayez cette recette de « brownies » aux noix, faciles à faire chez-soi, pour un moment de plaisir… surchoix ! Sinon, découvrons l’histoire de ce gâteau made in U.S.A.


L’invention des plats culinaires peut-être parfois le fruit du hasard et le « brownie » ne fait pas exception. Selon une légende urbaine, un chef pâtissier aurait, accidentellement, ajouté du chocolat fondu à des biscuits à défaut de farine. D’autres soutiennent l’hypothèse qu’une femme au foyer à Bangor, dans le Maine, aux Etats-Unis, aurait oublié d’ajouter de la poudre à la crème au chocolat. Mais la plupart des ouvrages culinaires pointent du doigt un seul endroit source: l’hôtel Palmer House de Chicago, où les chefs de ce haut lieu de la gastronomie auraient créé ce délice dans le cadre de l’Exposition mondiale colombienne de 1893.

De Bretha Plamer à Fanny Farmer…

L’histoire d’origine est comme ceci: Bertha Palmer, l’épouse du propriétaire de l’hôtel Palmer, Potter Palmer, était présidente du Conseil des dames pour les gestionnaires pour l’exposition. Lorsque les organisateurs de l’événement lui ont demandé de créer un dessert spécialement pour les déjeuners en boîte au Pavillon des femmes, Palmer est allé chez les pâtissiers de son hôtel et leur a donné la tâche de créer un dessert plus facile à manger qu’un morceau de tarte et plus petit qu’un morceau de forêt-noire, et qu’on pouvait facilement le servir dans des boites de déjeuners, selon  le livre « The Secret Lives of Baked Goods: Sweet Stories & Recipes for America’s Favorite Desserts » de Jessie Olesson Moore. Le résultat était un « brownie » au chocolat normal, aux noix et un glaçage d’abricot qui est encore fabriqué, jusqu’à nos jours à l’hôtel. Mais il n’y a aucune preuve que les desserts de Palmer House s’appelaient des « brownies».

En effet, la première personne à avoir publié une recette pour les «brownies» dans un livre de cuisine était Fanny Farmer. Cette dernière avait adapté sa recette de biscuits pour être cuits dans une casserole rectangulaire, dans l’édition du The Boston Cooking-School Cookbook (1896). Or cette recette ne contenait pas de chocolat! Mme Farmer avait essentiellement fait ce que nous appelons aujourd’hui une Blondie.

Puis, à la fin des années 1890, deux publicités se référant aux « brownies » apparurent. Le premier, dans le catalogue « Sears et Roebuck«  de 1897, annonçait des « brownies » sous la rubrique «Fancy Crackers, Discuits [sic], etc.», mais ces friandises pouvaient être fondées sur le chocolat ou la mélasse. Le deuxième, publié sur les colonnes du Kansas City Journal, du 1 avril 1898 (page 12, image numéro 12), annonçait des « brownies » au chocolat, la première référence définitive au chocolat et aux « brownies » ensemble.

 

Une copie de la page 12 du Kansas City journal de 1898 (Source Photo: Library of Congress)

 

Ainsi, la première véritable recette connue de « brownies » au chocolat – appelée « Brownie’s Food » – est apparue dans le Machias Cook Book : un ouvrage de recettes de la région du Maine, en 1899. La recette comporte du chocolat, de la farine, du lait, du bicarbonate de soude, toutes les parties pertinentes d’un « brownie».

Palmer Cox et ses « Brownies »

La petite anecdote veut que curieusement, le contributeur était du Wisconsin, et personne ne sait comment une recette d’une femme du Wisconsin aurait trouvé son chemin dans un livre de cuisine du Maine. Ensuite, en 1904, The Club of Chicago a publié un livre de recettes avec une recette pour « Bangor Brownies». Bangor, comme Machias, est une ville du Maine, elle est à environ 90 milles d’intervalle.

Enfin, en 1906, Farmer a publié une version mise à jour de son livre de recettes comprenant une recette de blondie et une recette de « brownie », tous deux appelés « brownies». Après cela, les recettes ont commencé à se répandre aux USA, et finalement, les « brownies » ont conquis le monde!

Alors, comment les « brownies » ont-ils été appelés? Certains croient que les friandises ont été nommées d’après des personnages qui s’appelaient « Brownies » dans les mythiques illustrations du célèbre écrivain et illustrateur canadien, Palmer Cox (28 avril 1840 – 24 juillet 1924) qu’on peut les trouver dans son livre « The Brownies, Their Book», publié en 1887. Mais il n’y a aucune preuve de cela, et nous ne le saurons probablement jamais.

 

« The Brownies: Their Book » (1887) – Par Palmer Cox (Source Photo: Pinterest)

 


Une recette de « brownies » au noix 

… par Eya KACEM


Catégorie: dessert, pâtisserie

Temps de préparation: 10‘

Temps de cuisson: 20’


Ingrédients

Pour 6 à 8 pièces

  • 160 g beurre
  • 80 g de cacao en poudre (non sucré)
  • 2 oeufs
  • 60 g de  farine
  • 120 g de cerneaux de noix
  • 100 g de sucre

 

Crédit Photo: Eya KACEM – © Copyright mangeonsbien.com

 


Préparation

ÉTAPE PAR ÉTAPE

  • Préchauffer le four à 180 degrés Celsius.
  • Faire fondre le beurre à feu doux.
  • Laisser refroidir.
  • Ajoute le sucre et le cacao.
  • Incorporer les oeufs un par un.
  • Fouetter jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse.
  • Rajouter la farine peu à peu.
  • Finir avec les cerneaux de noix cassés en deux ou trois.
  • Les mélanger aussitôt à la pâte.
  • Verser le mélange dans un moule rectangulaire beurré.
  • Enfourner pendant 20’.
  • Sortir le gâteau du four et le laisser refroidir.
  • Démouler ensuite sur un plat et couper en 6 ou 8 carrés et saupoudrer de sucre glace si vous voulez.
Crédit Photo: Eya KACEM – © Copyright mangeonsbien.com

 

Bon appétit…!


5 Commentaires sur “Aux origines d’un dessert légendaire: les « brownies » aux noix, plus recette

  1. Pingback: C'est dans une pharmacie qu'est né le "Banana split" - mangeons bien

  2. Pingback: Goûter pour la rentrée: des "brownies" à la croûte de noix & cheveux d'ange au caramel - mangeons bien

  3. Pingback: De l'automne à l'hiver, les "brownies" sont nos alliés ! - Mangeons bien

  4. Pingback: Noix de Saint-Jacques à la lavande, citron, figues noires & purée de patates douce - © mangeons bien

  5. Pingback: Goûter pour la rentrée: des "brownies" avec une croûte de noix - © mangeons bien

Ne soyez pas timides ... partagez votre avis!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé !!